Adaptation d’un Mac (OS X 10.8) : changement de résolution et autres joyeusetés

Récemment, j’ai du adapter un Mac aux besoins de Camille. N’y voyez aucun dogmatisme, il s’agissait du Mac Mini familial qui était à disposition à la maison et qui permet à Camille de surfer sur Internet lors de ses permissions en dehors du centre. En réalité, je me suis même aperçu que les options d’accessibilité d’OS X (ici en version 10.8 Mountain Lion) étaient loin d’être suffisantes…

Un peu de bidouille s’est révélée nécessaire. Je partage ici le fruit de mon travail au cas où cela puisse servir à quelqu’un.

Les besoins

Il s’agissait, concrètement, d’adapter l’affichage du Mac Mini à la vision, encore trouble, de Camille. En clair : renforcer le contraste, agrandir l’ensemble des éléments à l’écran, etc. sans passer par l’outil Loupe, plus adapté aux déficiences visuelles légères, mais inutilisable au quotidien (en particulier sur le web où il forcera à d’incessants va-et-vient avec la souris de gauche à droite pour la lecture de textes).

Contrainte supplémentaire : comme il s’agit d’un ordinateur familial, il convient de prévoir l’utilisation de sessions utilisateur à l’affichage normal pour les autres membres de la famille. La transition d’une session à une autre doit être simple, les autres utilisateurs n’étant pas particulièrement férus d’informatique.

La démarche

En l’absence d’option sous OS X permettant de configurer la taille d’affichage des éléments indépendamment de la résolution (contrairement à Windows, par exemple), j’opte pour la solution la plus rudimentaire, mais qui remplira pleinement son office : l’utilisation d’une basse résolution sur l’écran.

J’opte pour une résolution de 1024*576 pour Camille, contre le 1680*1050 natif de l’écran LCD (qui sera utilisé sur les autres sessions).

Premier problème : OS X ne permet pas de configurer une résolution différente pour chaque compte utilisateur, ce qui aurait nettement simplifié la tâche. Je décide donc de passer en phase bidouille et de lancer le changement de résolution à la main, par un petit script qu’il me suffirait d’appeler à chaque lancement de session…

Après quelques recherches sur le net je constate qu’OS X ne dispose d’aucune option en ligne de commande pour changer de résolution. Apple ayant décidé de me compliquer la tâche, il a supprimé de son système la commande correspondante cscreen il y a de cela quelques versions d’OS X. Pourquoi ? Allez savoir.

Après des essais infructueux avec plusieurs utilitaires trouvés sur le net, je tombe finalement sur un projet de réimplémentation de cscreen, tel qu’il fonctionnait avant d’être supprimé par Apple. Coup de bol, c’est disponible en version Intel et ça s’installe en deux clics avec un dmg tout bête. Bénissons les développeurs.

Prochaine étape : créer le script de changement de résolution. Et pour une fois, Apple nous aide ! L’outil Automator, intégré à OS X, permet de créer soi-même un fichier application. La procédure est bête comme chou :

  • on lance Automator et on choisit de créer une nouvelle application.
  • on choisit l’action de cette nouvelle application : exécuter un script Shell
  • on y tape la ligne de commande pour passer en 1024*576 :
    /usr/local/share/cscreen -x 1024 -y 576
  • on enregistre le tout dans le dossier /Applications du système. On répète l’opération en changeant la ligne de commande, cette fois-ci pour passer en 1680*1050, et on enregistre sous un nom de fichier différent.
  • Dans mon exemple je termine donc avec deux fichiers d’application : reso01 pour passer en 1024*576 et reso02 pour passer en 1680*1050. (Les noms importent peu.)

Une fois que c’est fait, il ne reste plus qu’à aller dans les paramètres système, section Utilisateurs et groupes. Pour chaque utilisateur, sous l’onglet Ouverture, on ajoute (avec le bouton +) l’application qui se lancera au démarrage de la session : reso01 pour Camille, reso02 pour tous les autres utilisateurs.

Par un heureux miracle, lors d’un basculement de session à la volée, OS X mémorise et restaure la résolution de chacune ; par conséquent, si on retourne sur une session qui était déjà ouverte en tâche de fond, le script ne se relance pas, mais ce n’est pas nécessaire ! Il ne subsiste qu’un bug d’OS X sur l’affichage du fond d’écran, qui se décale parfois ; mais ce n’est pas bien grave et, dans le pire des cas, on peut résoudre le souci en choisissant un fond d’écran de couleur uni ou en mosaïque.

On n’a plus qu’à peaufiner les détails. Dans notre exemple, on configurera la session de Camille pour être lancée par défaut à l’ouverture du système, sans mot de passe. Tout cela se fait dans les paramètres système, section Utilisateurs et groupes, via le choix Options en bas de la liste d’utilisateurs.

Capture d’écran 2013-08-18 à 10.19.36

Les autres utilisateurs savent qu’ils peuvent accéder à leur session via l’icône Utilisateur tout en haut à droite de l’écran.

Enfin, on paramètre plus finement l’affichage de la session de Camille, avec son aide, dans la section Accessibilité des paramètres système. On a opté pour un curseur bien plus gros, ainsi qu’un léger renforcement du contraste. Enfin, on utilise l’affichage en noir et blanc, Camille manifestant de la difficulté à lire certains textes sur le web (typiquement les liens colorés en bleu, souvent un peu trop clairs).

On ne touche pour le moment pas au VoiceOver, mais on l’essayera peut-être plus tard. Enfin, on ne configure pas trop les options d’entrée : elle se sert plutôt bien de la souris (d’ailleurs, la Magic Mouse d’Apple est très pratique, indique-t-elle), et demande pour le moment de l’aide pour taper du texte au clavier.

Ce qu’Apple aurait pu faire

Cette expérience nous montre qu’OS X est particulièrement peu adapté à ce genre de demande qui, pourtant, doit être courante (je connais nombre de personnes âgées qui, sans présenter de déficience visuelle excessive, arrivent tout de même mieux à se servir de leur ordinateur avec une résolution moindre ; ce serait une excellente idée de permettre un réglage session par session !).

Quitte à ne pas proposer un tel réglage, au moins, Apple pourrait avoir le bon sens de ne pas supprimer des utilitaires en ligne de commande tels que cscreen ! C’est typiquement le genre de chose que l’on ne découvre que le jour où on en a besoin.

Dans les options d’accessibilité, la possibilité d’afficher en noir & blanc est très utile, mais elle pourrait être affinée : on pourrait par exemple choisir de ne l’appliquer qu’aux textes, car cela ne sert à rien sur les vidéos, c’est même contre-productif. Pas forcément aussi simple à implémenter pour Apple, mais utile pour l’utilisateur, pour sûr.

Enfin, on sait qu’OS X est pensé pour fonctionner de manière totalement indépendante de la résolution. Ce genre d’implémentation permet, par exemple, aux Mac récents de fonctionner avec des écrans Retina. Ce qui est important à retenir, c’est qu’Apple pourrait très simplement proposer une option permettant d’agrandir les éléments à l’écran, indépendamment de leur résolution ! À partir de là, il est totalement frustrant qu’ils ne le fassent pas, car ce serait pour le coup une option d’accessibilité particulièrement utile.

Finalement, OS X est sans doute le moins accessible des trois systèmes d’exploitation de salon majeurs, face à Windows et Linux. Un petit coup de gueule contre Apple qui a prouvé qu’il pouvait pourtant faire beaucoup mieux avec iOS, dont on me souffle qu’il est plutôt adapté à l’utilisation même pour les aveugles, par exemple.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s